top of page
  • Photo du rédacteurCécile Mairet

Comment reconnaître un fauteuil traditionnel d’un fauteuil industriel ?

Dernière mise à jour : 11 avr.

Dans certaines familles, une culture du mobilier ancien est perpétuée à travers les générations. Pour ceux qui ont baigné dedans petits, il est plus facile de reconnaître un fauteuil traditionnel d’un fauteuil industriel. Rassurez-vous, si vos aïeuls ne possèdent pas une maison de campagne remplie d’objets de facture artisanale, vous allez pouvoir apprendre sans vous ruiner.


Avant de vous enseigner les meilleures manières d’affûter votre œil et votre jugement, Mon Bô Fauteuil vous explique quels sont les principaux critères à observer pour reconnaître la provenance et la valeur d’un fauteuil.






Pour différencier un fauteuil traditionnel d’un fauteuil industriel, observez bien la structure du siège



Dans un premier temps, la forme de la carcasse donne des indications sur la qualité et la facture du siège. En effet, un fauteuil industriel est une pièce rationalisée dans sa conception. L’objectif étant de limiter les déchets de bois et de dépenser le moins possible en matières premières, les galbes sur les pieds et sur l’avant sont réduits, tandis qu’un fauteuil ancien arbore des formes et des sections plus généreuses. Les sièges de facture artisanale sont par ailleurs travaillés, avec des sculptures sophistiquées que l'industrie du meuble ne peut pas reproduire. Vous pourrez par exemple voir des cartouches sculptés sur le haut des dossiers si le fauteuil est fait à la main.




Un fauteuil artisanal présente en général une ceinture galbée généreuse et des courbes voluptueuses. Ces lignes élégantes donnent de la prestance et une sensation de légèreté quand on observe le meuble. De même pour les traverses latérales qui elles aussi peuvent être galbées, ce qui est en général n'est pas le cas sur un fauteuil industriel, qui présente plutôt des traverses latérales droites et dépourvues de style.



L’objectif de l’industrie est de faire du volume de vente, donc des fauteuils peu

coûteux à la confection, avec un bois à bas prix et peu durable dans le temps. Les matériaux de garnissage sont eux aussi choisi en fonction de leur coût et non de leur qualité. Peu résistant à l'usure, les sangles, les mousses et les tissus sont choisis en priorité pour répondre à une esthétique momentanée.

En ce qui concerne les confections des garnitures, celles-ci sont sommaires, et les tissus souvent mal appliqués sur le siège.


Au contraire, avec une carcasse ancienne, l’approche est totalement différente avec une notion de perpétuité des objets dans les familles où on transmet le patrimoine

de génération en génération. C’est presque une philosophie de vie.




Reconnaître un fauteuil traditionnel d’un fauteuil industriel en fonction de la qualité du bois


Les bois utilisés pour les fauteuils traditionnels sont des essences à la fois solides et peu fibreuses. Ces essences ont aussi des qualités techniques de résistance qui permettent au tapissier de planter ses semences pour les restaurer. En général les ébénistes utilisent le hêtre mais on peut aussi trouver du noyer, du chêne et même des bois exotiques comme l'acajou ou le palissandre par exemple.


Les bois utilisés dans l’industrie sont les matériaux les plus économiques possibles et sont souvent importés de pays lointains. Ce sont des bois exotiques ou tropicaux qui sont très durs. Cela rend le travail artisanal à la semence difficile, voire parfois impossible pour les tapissiers. Ces carcasses sont d’ailleurs prévues pour utiliser des techniques de garnissage rapides, avec de la mousse et des agrafes.


Côté finition, les fauteuils industriels sont souvent uniformes et clinquants, avec le même vernis ou la même teinte, qui leur donnent un côté toc et peu sophistiqué.

Pour les fauteuils de facture artisanale, la finition est plus discrète, sobre, avec une teinte légère et un fond dur pour bloquer la porosité du bois. Parfois, de la cire est employée pour donner une finition naturelle. Au 18ème siècle, les sièges étaient décorés de peinture polychrome et parfois d'or.



Comment entraîner votre œil à reconnaître un fauteuil traditionnel d’un fauteuil industriel ?


Il n’y a pas de secret, la meilleure manière de se familiariser sur la qualité des finitions et de la facture des meubles est tout simplement de les observer !


Allez dans les musées, visitez des châteaux pour voir de vos propres yeux la qualité des moulures, des dorures, des sculptures, etc.


Offrez-vous une visite guidée dans un Hôtel particulier et bénéficiez des connaissances d’un expert qui vous parlera des styles de l’époque, des bois utilisés, des provenances des tissus, de ce mobilier conservé précieusement dans ces lieux majestueux.


Voici 3 lieux que vous pouvez visiter et dans lesquels vous trouverez de très beaux meubles :

  • Musée des Arts Décoratifs de Paris

  • Musée Nissim Camando

  • Château de Versailles


Vous pouvez aussi vous promener sur le Site de la Collection du mobilier national sur lequel sont réunies les photos et la description de 85 000 meubles, textiles et objets d’art.









Où trouver des sièges anciens ?


Il y a beaucoup de sièges anciens sur le marché, souvent à des prix très raisonnables. La première adresse est celle Leboncoin, mais vous pouvez aussi vous inscrire sur les groupes Facebook dédiés à la vente de meubles d’occasion de votre département.


Et bien sur, les salles des ventes partout en France proposent chaque semaine des sièges de toutes sortes et à tous les prix.


Vous pouvez acheter des fauteuils abîmés, car le mobilier ancien est presque toujours réparable. Vous devrez par contre peut être réaliser des greffes pour remplacer des morceaux trop abimés. Si vous ne vous sentez pas capable de le faire vous-même, faites appel à un ébéniste restaurateur de meuble qui vous fera un travail de qualité et adapté.



Les carcasses neuves des fabricants de sièges


La production de carcasse neuve existe encore dans certaines région de France et des très beaux meubles sont fabriqués dans ces ateliers.

Même si le coût d'une carcasse neuve est assez élevé, cela peut être une solution tout de même intéressante. En effet, ces pièces sont fabriquées dans le respect des règles de l’artisanat. Ces carcasses sont prévues pour recevoir une garniture traditionnelle, telle que la pratiquent les tapissiers de siège. Les feuillures et les traverses sont adaptées dans leur épaisseur pour supporter un guindage, ce qui n’est pas le cas des fauteuils industriels. Le site Webdeco propose des carcasses de chaises, de fauteuils, de poufs, et même de canapés 2 places.

Cette alternative peut être intéressante pour une personne souhaitant faire fabriquer une série de chaises ou de fauteuils sur mesure.


Si vous devez acheter un fauteuil traditionnel pour le restaurer ou conseiller un client, vous avez les cartes en main pour ne pas vous retrouver avec une pièce trop fragile au moment de la restauration. Méfiez-vous de l’industrie qui propose des sièges séduisants, mais qui ne tiennent pas leur promesse, avec des traverses trop fines pour réaliser une garniture traditionnelle.




Des livres pour reconnaître plus facilement un fauteuil traditionnel d’un fauteuil industriel



Posts récents

Voir tout

Комментарии


  • Instagram
  • Facebook
  • YouTube
bottom of page