top of page
  • Photo du rédacteurCécile Mairet

Reconversion professionnelle en tapissier d’ameublement avec Torii

Dernière mise à jour : 11 avr.


Vous aimeriez donner du sens à votre vie professionnelle ? Les métiers de l’artisanat sont chargés d’histoire, ils permettent de faire revivre des pièces de collection et de s’épanouir au quotidien. De nombreuses femmes ont choisi la reconversion professionnelle en tapissier d’ameublement grâce à une formation et à l’apprentissage des techniques traditionnelles. Pour réussir sa reconversion, il est important d’avoir une vision globale et approfondie du métier. Aujourd’hui, savoir créer son entreprise, un site internet et maîtriser les différents outils de communication est fondamental pour transformer le projet en entreprise artisanale florissante. Et ça, seul Torii le propose…





Reconversion professionnelle en tapissier d’ameublement à l’AFPA


Le centre de formation professionnelle qualifiante pour adultes (AFPA) propose une reconversion professionnelle au métier de tapissier garnisseur. Ce programme regroupe les techniques à connaître pour devenir tapissier d’ameublement ou tapissier décorateur. Il existe plusieurs termes pour qualifier ce métier qui englobe de nombreux savoirs tels que la rénovation, l’entretien, la mise en valeur ou encore la consolidation de sièges et de fauteuils.


À l’issue de la formation qui se déroule en présentiel, l’apprenant est formé aux méthodes traditionnelles et contemporaines. Il connaît les méthodes de garniture en crin végétal ou animal et sait choisir les tissus et ornements adéquats pour une restauration durable.


Uniquement disponible à Chartres et Rodez, la formation de tapissier dispensée par l’AFPA dure environ 7 mois et s’adresse à tous les publics. Le diplôme visé est le CAP de tapissier d’ameublement auquel le futur candidat se prépare pendant la formation.


Cette formation n’aborde pas la partie communication qui est nécessaire au bon développement d’un artisan d’art, il faudra donc la compléter par une initiation aux réseaux sociaux et la création d’un site internet.


Torii, la formation de tapissier à distance pour une reconversion professionnelle rapide


Quand on est une femme et surtout une maman, se lancer dans une reconversion professionnelle loin de chez soi est juste incompatible. C’est pour cette raison que Cécile Mairet a créé Torii, son école de tapisserie à distance. Grâce à sa formation pour adultes de tapissier d’ameublement en ligne, elle aide de nombreuses femmes à changer de cap et à franchir le cap vers l’entreprenariat.



Son intention première était de partager toutes les techniques de tapisserie qu’elle a glané en pratiquant son métier. Très vite, elle a compris qu’elle pouvait aider d’autres femmes à trouver du sens dans leur vie professionnelle. Son parcours de tapissier d’ameublement lui permet de faire un tour d’horizon complet du métier, sans oublier la part entrepreneuriale qui occupe une grande place dans la reconversion de chacune.


La formation Torii explore tous les aspects du métier, des techniques de tapisserie anciennes aux outils de communication modernes, en passant par la création d’un site vitrine pour présenter son travail. Chaque geste du tapissier décorateur est présenté dans une vidéo courte avec les explications nécessaires pour l’appliquer chez soi. Cécile Mairet passe en revue toutes les techniques nécessaires pour devenir un tapissier décorateur autonome. En proposant à ses élèves de plancher sur les sujets des CAP depuis 1995, elle leur offre un tour d’horizon des différentes problématiques qui seront exposées lors des prochaines épreuves.


Réussir sa reconversion professionnelle avec un CAP de tapissier en poche


Le CAP de tapissier n’est pas obligatoire pour créer son entreprise artisanale, mais il vient valider toutes les connaissances acquises pendant des mois d’apprentissage. Pour réussir son CAP, il est important de le préparer en passant des épreuves similaires à celles des examens.


La formation de tapissier décorateur de l’école Torii prépare au passage du CAP en candidat libre avec des épreuves théoriques et pratiques. En plus des gestes basiques pour bien exécuter un guindage, un garnissage et autres étapes de restauration, la formation dispensée par Cécile Mairet accompagne ses élèves dans la préparation de l’examen.


Soutenue par son équipe, dont Coralie Lellouche Champroy (responsable pédagogique CAP), la fondatrice de Torii propose 2 coachings par mois et un CAP blanc à distance. Les élèves qui se sont inscrits au CAP bénéficient aussi d’un oral individuel de préparation pour se mettre dans les mêmes conditions que le jour de l’examen.


La force de l’école Torii, c’est aussi l’esprit de communauté qui règne, avec une belle cohésion, des moments de partage et d’encouragement. Cela permet aux futures diplômées de se sentir moins seules avant, pendant et après l’examen.



Quels débouchés après une reconversion professionnelle en tapisserie d’ameublement ?


L’AFPA annonce un pourcentage de réussite de 95,24 % et chez Torii, on atteint les 99 % grâce à l’investissement des élèves. Globalement, les chiffres montrent un accès rapide à l’emploi de près de 40 %, sans préciser la structure ou le contrat professionnel.


Les métiers de l’artisanat sont des professions de niche et il y aura toujours des amateurs de beaux meubles et de styles anciens. Pour autant, il est absolument nécessaire d’avoir des notions de communication, de faire la promotion de ses prestations. C’est justement la force de la formation Torii, car elle aborde l’écosystème digital à mettre en place pour lancer son activité de tapissier, et la développer.


En plus du savoir directement lié à la tapisserie de siège, Cécile Mairet aide les futures entrepreneures à choisir leur statut juridique. Bien entendu, la partie tarifs, devis et facturation est amplement abordée, de façon à se positionner sainement dès le départ. Torii initie ses élèves au marketing digital et donne des astuces à mettre en place pour se faire connaître sur les supports de publicité gratuite.





Lécole de tapissier à distance apprend également à photographier ses créations, afin de les mettre en valeur sur les réseaux sociaux et d’attirer de nouveaux clients.


L’admission à l’école Torii se fait sur candidature, le principal critère retenu étant la motivation. Il vaut mieux avoir des affinités avec les travaux manuels, les élèves développent ensuite de nombreuses qualités comme l’habileté, la patience ou le respect du travail bien fait.


Pour voir si vous êtes prête à une belle reconversion dans le métier de tapissier de siège, accédez au programme complet et aux témoignages d’anciennes élèves ici.





© Olivia Sinet ( couverture, photo 1)





528 vues0 commentaire

Comments


  • Instagram
  • Facebook
  • YouTube
bottom of page