Rechercher
  • Cécile Mairet

Réussir le point de fond sur une garniture en crin

Dernière mise à jour : 15 sept.


Parmi les étapes de la garniture des sièges, il y en a qui sont plus ou moins difficiles à exécuter. Par exemple, le guindage ou le point de fond.


Aujourd’hui je voudrais te parler du point de fond.


C’est en effet l’une des étapes les plus importantes de la garniture et elle demande beaucoup de dextérité pour en venir à bout.


Le point de fond se fait sur un siège avec ou sans ressorts mais il est beaucoup plus complexe à réaliser quand il y a des ressorts.



Mais avant tout, à quoi sert le point de fond ?


Le point de fond est un point de couture que l’on réalise avec la ficelle à piquer et un carrelet double pointe (aiguille), qui permet de tasser le crin entre la toile forte et la toile d’embourrure.


Grâce à lui, tu vas pouvoir obtenir un matelas de crin de 4 à 5 cm au-dessus de tes ressorts guindés et qui fera le confort de ton fauteuil.

Par ailleurs, le point de fond permet de maintenir en place le crin, afin qu’il ne se déplace pas dans le temps.


C’est une étape de la garniture d’un siège qui est très importante et qui demande de l’attention.

Mais surtout, c’est une étape qui demande à être bien comprise car le point de fond se coud à « l’aveugle » !!!

En effet, tu ne vois pas ce que tu couds quand tu le réalises et c’est CELA qui le rend difficile à comprendre et donc à exécuter.


C’est pourquoi j’ai décidé de lever le mystère du point de fond grâce à une explication en schéma que je vais t’offrir dans ce tuto !


Il te suffit de suivre les différentes étapes pour obtenir un beau coussin d’assise.


Concentre toi, prends ton temps et sois patiente !


Avec la pratique, le point de fond n’aura plus aucun secret pour toi.





Quel matériel utiliser ?


Pour travailler, tu auras besoin :


  • d’une aiguille double pointe ( cette aiguille s’appelle un “carrelet droit” dans le langage des tapissiers)

  • de la ficelle à piquer,

  • et de ton fauteuil sur lequel tu auras réalisé la mise en crin et le premier emballage !


J’en profite pour te rappeler de bien faire attention lors de l’utilisation de ton aiguille double pointe, c’est un outil dangereux avec lequel il est très facile de se blesser par manque d’attention.


Tu vas à présent comprendre ce qui se passe à l’intérieur du fauteuil quand tu veux coudre un point de fond grâce aux schémas que je t’ai préparé.




Le fauteuil avec des ressorts


Ton fauteuil est prêt, ton crin et la toile d’embourrure n’attendent qu’à être piqués.


✔️ Vérifie sur ce schéma les éléments que tu as normalement posés ou réalisés au préalable sur ton fauteuil.

  • le sanglage

  • le guindage

  • la couture de la toile forte

  • la mise en crin

  • un pré-emballage avec la toile d’embourrure.



Schéma de coupe d'une garniture en crin avec des ressorts



✔️ Sur ce schéma, j’ai placé en rouge les houzeaux :


Je rappelle que le tracé du point de fond change de schéma selon la forme de ton fauteuil.

Mais par contre en vue de coupe, c’est comme cela que l’on voit les houzeaux.




Houzeaux



✔️ Enfile la ficelle à piquer dans le chas de l’aiguille sans la couper de la bobine. Tu travailles donc avec une ficelle sans limite.


✔️ Introduis ton aiguille au niveau du houzeau : le but est de la positionner comme sur le schéma ci-dessous :



Positionnement de l'aiguille



✔️ Pique vers le bas et passe avec ton aiguille et la ficelle à sa suite à travers les différentes couches de la garniture : la toile d’embourrure, le crin et ensuite la toile forte. A ce stade, ton aiguille est souple, tu peux la bouger sur les côtés.


✔️ Lorsque tu continues de piquer et qu’elle commence à traverser le ressort, elle sera plus rigide. Au moment où la pointe passera au niveau des sangles, ton aiguille deviendra totalement rigide car elle est fixée par les trois niveaux de toile : tu n’auras pas d’autre choix que de la remonter ou la descendre.


✔️ Continue de piquer vers le bas jusqu’à ce que le chas de ton aiguille traverse la toile forte. Tu reconnaîtras facilement cette étape car l’aiguille sera de nouveau souple et tu pourras la bouger. (Elle n'est, en effet, maintenue ici que par 1 seul niveau : les sangles). Tu peux aussi, à ce moment, entendre les petits bruits de frottement de la toile et du ressort contre l’aiguille.


Cheminement de l'aiguille et de la ficelle



✔️ C’est le moment de remonter ton aiguille. Incline-la très légèrement en direction du prochain houzeau, et pique vers le haut en essayant de ressortir la pointe de ton aiguille à 2 ou 3 fils du point où tu l’as introduite.


Attention, à ce stade, plusieurs détails sont cruciaux dans la réalisation de ton geste.


  1. Avant de remonter l'aiguille, assure-toi que le chas de ton aiguille a bien traversé la toile forte vers le bas et que tu n’as pris dans la ficelle que le haut du ressort, et pas plus, comme indiqué sur le schéma ci-dessus. Si l’aiguille est descendue trop bas et que la ficelle s’est enroulée plus bas sur le ressort, ce dernier va se tasser lorsque tu tireras sur la ficelle. Il sera contraint en permanence et perdra son élasticité. Ton fauteuil sera moins confortable.

  2. Fais très attention à l’inclinaison que tu donneras à ton aiguille avant de la remonter : un angle léger sera suffisant afin de ressortir l’aiguille 2 à 3 fils plus loin que le point d’entrée. Si tu l'inclines trop, tu risques de ressortir très loin du point d’entrée.


Point crucial de prise du ressort


3. Il te faudra également pincer suffisamment de toile forte avec la ficelle afin que celle-ci ne craque pas la toile et ne remonte au niveau de la toile d’embourrure. Elle ne pourra pas jouer son rôle et tasser le crin si c’est le cas.



Ta manière de pencher ton aiguille joue un rôle capital dans la réussite de ton point de fond.


✔️ Il est à présent temps de remonter totalement ton aiguille pour la ressortir. Ta ficelle sera positionnée comme sur le schéma ci-dessous .


Position de la ficelle à piquer


✔️ Poursuis en ré-introduisant l’aiguille au niveau du prochain houzeau. Et ainsi de suite. Tu peux distinguer le cheminement de la ficelle à piquer en noir sur le schéma ci-dessous.



Cheminement de la ficelle dans la garniture


✔️ Lorsque tu auras fini de piquer et que tu tireras sur la ficelle et ses extrémités, toutes les boucles vont se resserrer.


Et voilà, tu as serré ton point de fond, félicitations 😊 ! Il va permettre de tasser le crin entre la toile d’embourrure et la toile forte. Tu obtiendras ainsi une galette bien ferme d’une hauteur d’environ 5 cm au-dessus des ressorts pour le coussin d’assise.


Galette bien ferme de 4 à 5 cm


Le Fauteuil sans ressorts


Si tu travailles sur un fauteuil bridge avec une garniture à pelotes sans ressorts, le geste sera plus simple.


Les étapes d'exécution sont exactement les mêmes que celles décrites plus haut, mais tu n’auras pas à te soucier d’avoir pris trop de ressort ou pas assez de toile forte avec ta ficelle.


Pique la toile d’embourrure et descend complètement avec ton aiguille. Dès qu’elle traverse les sangles, tu piques un peu plus loin et tu peux la remonter en respectant la légère inclinaison qui permettra de ressortir la pointe de l’aiguille pas loin du houzeau de départ.

Dans ce cas de figure, tu as une visibilité totale de ce que tu fais car ton aiguille sort totalement de la garniture.


Et voilà, tu as en mains les astuces pour un point de fond impeccable, au travail 🙂!


Point de fond sur garniture sans ressorts



Bonne réalisation !


PS => si tu le souhaites, j'ai aussi réalisé une vidéo qui t’explique tout cela de vive voix.


339 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
  • Instagram
  • Facebook
  • YouTube