top of page
  • Photo du rédacteurCécile Mairet

Quel tissu pour le tapissier d’ameublement ?

Dernière mise à jour : 15 avr.

Le tissu pour tapissier doit répondre à des exigences particulières, puisqu’il va être manipulé, étiré et cloué pendant la restauration des fauteuils. Ensuite, l’assise comme le dossier devront supporter les frottements, avec un usage souvent intensif. La restauration de sièges commence par le choix des matériaux, dont le tissu. Pour réussir la rénovation d’un fauteuil, vous devez utiliser un tissu répondant aux exigences du métier de tapissier décorateur et à son usage futur.


Dans cet article, Cécile Mairet vous explique comment sont fabriqués les tissus, à partir de quelles matières, où les acheter et comment les couper.



Choisir son tissu de tapissier en fonction des fibres qui le composent


Les tissus de tapissier de siège sont fabriqués à partir de différentes matières premières. On peut les classer en 3 catégories :


· Les fibres naturelles d’origine végétale ou animale. Elles proviennent de plantes (feuilles, tiges, fruits, graines, etc.) où sont prélevées sur un mouton, un alpaga, une chèvre etc. Parmi les fibres d’origine naturelle, on trouve le crin, le coton, le chanvre, l’ortie, la laine, la soie, la jute, le cachemire ou encore le cuir. Elles sont biodégradables, mais pas toujours très écologiques. Si vous êtes sensible à l’aspect écoresponsable, privilégiez le lin, le coton et la laine bio ou recyclé


· Les fibres artificielles sont des fibres chimiques, fabriquées à partir de matières premières organiques ou naturelles. Au XVIIe siècle, les hommes étaient fascinés par les créations des vers à soie, ils se sont inspirés de leur travail pour inventer la cellulose. Les fibres artificielles sont issues de la transformation de matières premières comme le bois, la caséine contenue dans le lait, la protéine, etc. Grâce à des procédés complexes, on obtient la viscose, la rayonne, le cupro, le bambou, le modal ou encore de la fibre de soja.


· Les fibres synthétiques sont fabriquées par synthèse de composés chimiques. Elles sont généralement issues d’hydrocarbures ou d’amidon (plus récent). L’industrie textile a largement privilégié leur utilisation dès la fin du XIXe siècle. Parmi les fibres synthétiques, on peut citer le polyester, le polyamide, l’acrylique, l’élasthanne.



Comment est fabriqué le tissu de tapissier pour

fauteuil ?


Une fois les fibres transformées en fil plus ou moins épais et résistant, le métier à tisser permet de fabriquer une multitude d’étoffes différentes. Techniquement, un fil de chaine est tendu sur le métier à tisser et correspond à la longueur du tissu que l’on va créer. Le fil de trame vient s’entrecroiser pour être ensuite appuyé avec le peigne. La bande de tissu se forme et grandit au fur et à mesure du tissage.


Il existe de nombreuses manières d’entrecroiser les fils. On appelle l’armure, la séquence d’enchevêtrement, qui va aboutir à un motif décoratif ou technique. Parmi les plus utilisées, on peut noter :


· L’armure toile, qui présente un tissage équilibré, avec un fil de chaine qui parcourt l’intégralité du tissu et un enchevêtrement simple (1 fil dessus, 1 fil dessous).


· L’armure satin, qui diffère avec 1 fil dessus et 2 fils dessous.


· L’armure sergé, avec des diagonales dans le tissage, créées par des décalages, comme le jeans par exemple.



Couper son tissu comme un tapissier d’ameublement professionnel



Pour couper du tissu correctement et conserver sa robustesse, vous devez respecter le droit

fil. Pour tenir compte du droit fil du fil de chaine et du droit fil du fil de trame, vous pouvez vous aider d’une équerre pour repérer les lignes du tissage. Ce repère vous sert ensuite à mesurer le tissu dont vous avez besoin.


Les tissus d’ameublement sont souvent tissés en 140 cm de large. Si votre restauration nécessite plus de tissu, par exemple pour une bergère, vous ne devez pas prendre le tissu dans le sens de la longueur. En effet, il faut respecter le sens du tissage et garder les lisières sur les côtés

Vous devez donc utiliser le tissu toujours dans le sens de la largeur et prévoir des raccords si cela est nécessaire. Si votre tissu comporte des motifs, il faut en tenir compte lors de l’achat et du traçage, car il peut y avoir un décalage dans certains tissus (et donc de la perte lors de la découpe).



Privilégier les éditeurs par rapport aux grandes surfaces pour acheter du tissu de tapissier



La principale erreur à éviter quand vous choisissez un tissu est de vous adresser à un magasin de tissus grand public. Vous ne trouverez pas les tissus de tapissier professionnel dans les grandes surfaces dédiées au tissu pour la maison. Il vaut mieux vous tourner vers les éditeurs de tissus spécifiques. Lors de la restauration, on va tirer très fort dessus. Un tissu qui n’est pas conçu pour la tapisserie de siège va facilement se déchirer. Puis, le tissu de tapissier ne s’effiloche pas quand on le coupe, ce qui est souvent le cas des tissus d’ameublement de base.


Les tissus pour les fauteuils sont conçus pour supporter les frottements, et résister à une utilisation intensive.


Sur les tissus vendus par les professionnels de la tapisserie de siège, vous trouverez une indication permettant de connaître leur résistance aux frottements. Chaque tissu est testé, puis on lui attribue une valeur dont l’unité est la Martindale et qui définit à quel usage il est destiné.


· Martindale inférieure à 6 000 : tissus de décoration pour les rideaux ou les coussins.

· Martindale entre 6 000 et 10 000 : tissus pour des sièges avec un faible usage.

· Martindale entre 10 000 et 15 000, tissus pour un usage domestique normal (canapé, chaises, etc.).

· Martindale entre 15 000 et 20 000 et plus, tissus pour un usage intensif (hôtellerie, lieux avec beaucoup de passage, etc.).




Bibliographie sur les tissus de tapissier


J’ai conçu un fascicule sur les tissus et leurs spécificités, dans lequel vous trouverez tous les conseils techniques pour choisir l’étoffe idéale pour restaurer votre fauteuil. Je l’offre à tous mes apprenants (élèves et stagiaires), n’hésitez pas à le demander si vous ne l’avez pas eu. Vous pouvez aussi lire cet article sur quel tissu choisir pour restaurer un fauteuil bridge.


Pour finir, voici quelques ouvrages qui m’ont permis d’approfondir mes connaissances des tissus pour tapissier :


· Technologie des tissus, de Christiane Garaud et Bernadette Sautreuil

· Le siège, de Claude Ossut (épuisé)

· Histoire des tissus en France, d’Alexandra Fau

· Dictionnaire du tapissier, de Jules Deville

· Les travaux du tapissier, de Marcel Merpillat (rare)




Vous voilà armée pour choisir un tissu digne d’un tapissier professionnel pour votre prochaine restauration de fauteuil !


 

Cet article t'a plu, n’hésite pas à partager et à laisser en commentaires tes questions et impressions.



Pour avoir accès à toutes les vidéos de Mon Bô Fauteuil, abonne-toi à la chaîne Youtube :









Posts récents

Voir tout

Comments


  • Instagram
  • Facebook
  • YouTube
bottom of page