Diplôme or not diplôme pour être artisan tapissier ?


Tu as commencé à retapisser des fauteuils pour toi, pour tes amis, tes parents. Tu y prends beaucoup de plaisir, c’est la révélation. Ou bien peut-être n’as-tu pas encore franchi le pas. Tu regardes donc le crapaud de ta grand-mère avec une envie folle de le rénover sans oser… Bref, tu as besoin de savoir comment restaurer, garnir et habiller sièges et fauteuils, voire d’en faire ton métier. Mais une fois ta décision prise, il n’est pas toujours facile de savoir comment procéder. Quelle formation tient la route ? Faut-il nécessairement passer des diplômes ? Qu’est-ce qui te rendra légitime dans ta nouvelle profession d’artisan tapissier ? Je t’en dis plus.


1 ) Je veux être tapissier de siège, comment dois-je faire ?

Quand on la chance de sentir très jeune quel métier on a envie de faire, on peut très vite s’orienter. La filière scolaire est d’ailleurs le premier chemin de formation aux métiers d’art, dont la tapisserie de siège fait partie. Ainsi après le collège, la préparation du CAP ou BEP permet d’acquérir les connaissances et l’expérience nécessaires. Ces diplômes peuvent se poursuivre par l'obtention d'un BMA (brevet des métiers d’art). Il est également possible de passer un bac pro artisanat et métier d’art avec une option tapissier, puis de faire un DMA (diplôme des métiers d’art).


Mais si tu as 30 ou 40 ans, que tu as déjà une vie bien remplie derrière toi (ou pas ! ), tout n’est pas perdu !! Il existe bien entendu de nombreux moyens de s’y mettre plus tard en amorçant une reconversion professionnelle ! Et pour cela il faut se former. Comment et chez qui me diras-tu ?


En tant que salarié ou demandeur d’emploi, tu as droit à une formation continue par exemple. Mais si tu n’es ni l’un ni l’autre, tu peux aussi espérer te former ! Une fois les connaissances acquises, tu peux alors te présenter en candidat libre au CAP si tu le désires !

2 ) Formations classiques vs innovantes

– La voie traditionnelle

Que tu fasses une formation continue ou non, de nombreux organismes privés ou publics te proposent de te préparer à ton nouveau métier tel que le réseau des GRETA par exemple. En présentiel, tu y suivras des cours théoriques et bien sûr techniques. Ils se clôturent la plupart du temps par un stage chez un artisan tapissier. Problème, l’offre est inégalement répartie en France. La majorité des formations, mais surtout des artisans formant des apprentis sont en Île-de-France, mais aussi en Pays de la Loire et Auvergne-Rhône-Alpes (source : MEN-MESR SIFA 2017/2018).

Alors, si tu travailles, tu habites à la campagne, ou tu dois t’occuper de ta famille ou tout cela réuni, ce n’est pas forcément pratique de t’absenter 6 mois !! La solution est la formation à distance.


– La formation à distance qui bouscule les codes

Doux Jésus, me diras-tu ! Un métier manuel ne peut pas s’apprendre à distance. Mais alors, quand tu suis une recette de cuisine ? Tu réussis très bien tes gâteaux pourtant tu n’as pas forcément pris des cours de cuisine en présentiel n’est-ce pas ? Parfois tu peux en rater un (souvent pour les anniversaires...), mais c’est souvent la recette qui est mauvaise et si c’était toi, tu corriges tes erreurs. Tu apprends progressivement sur le terrain !

Il est donc temps de bousculer les codes. Tout est possible si le formateur et le formé sont motivés !

Cependant, toutes les formations à distance ne sont pas bonnes à prendre. Leur efficacité va dépendre de leur qualité et de celle des supports pédagogiques utilisés. Une formation doit être adaptée à tes connaissances, tes compétences, ta capacité d’apprentissage. Les conseils doivent être personnalisés et il faut que tu sois accompagnée dans le temps et que tu gagnes progressivement en confiance et en autonomie. Et comment tout cela est-il possible à distance ?

3) Les outils numériques pour une formation à distance sur-mesure !

Le métier de tapissier se renouvèle grâce à l’arrivée des outils numériques à tous niveaux. En amont, pour se former, mais aussi en aval pour se faire connaitre et vendre ses créations. Nous verrons ce dernier point plus loin.


Le support vidéo online est très pertinent pour l’apprentissage des techniques de tapisserie de siège. Mais attention, pour être complet et efficace, il doit être accompagné de conseils personnalisés. La formation doit ainsi proposer une base commune pour tous et du sur-mesure pour chacun.

En bref, tu te charges de te fournir en carcasses anciennes de fauteuil ou siège. Pour cela, pas de panique, l’autre jour j’en ai encore vu un magnifique à la déchetterie. Mais tu peux regarder autour de toi, sur leboncoin ou dans les brocantes. Puis chez toi, ou dans un atelier, tu t’équipes des bons outils et tu choisis le tissu adapté (lien interne vers l’article). Et hop, tu te fais la main en suivant consciencieusement les vidéos mises à disposition. Si tu rencontres des difficultés, ton formateur est là pour toi. Il t’accompagne pas à pas. Tu ne seras jamais bloquée à une étape et donc peut-être découragée. Cela te parle ? C’est ce que je te propose dans ma méthode Torii ! Celle-ci te prépare efficacement à l'examen de passage du CAP de Tapissier. Mais d'ailleurs, ce CAP est-il bien obligatoire pour exercer ton futur métier ?


4 ) CAP or not CAP ?

L’obtention du CAP tapissier garnisseur est pour beaucoup l’étape indispensable au démarrage de leur métier. Mais concrètement, si tu ne le passes pas, tu peux très bien exercer ton métier. Il n’est PAS OBLIGATOIRE. Il est vrai qu’il est une récompense au travail d’apprentissage fourni en amont. Il rassure. Mais ce qui compte avant tout c’est ta FORMATION, tes connaissances, ton expérience et ton savoir-faire qui seront reconnus par tes clients. Tu peux très bien monter ton entreprise sans diplôme.

Alors, le CAP offre au début de ton activité quelques avantages, mais tu auras finalement les mêmes grâce à ton expérience. Ainsi, le fait d’avoir un CAP permet d’être reconnu comme artisan d’art dès ton installation et d’avoir le droit d’utiliser le logo officiel délivré par la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Mais au bout de 6 ans d’activité, tu le seras d’office. Idem pour être reconnu comme maitre artisan d’art, et de ce fait pouvoir transmettre ton savoir à des artisans d’art en formation : il faut justifier d’un BM ou être immatriculé au répertoire des métiers depuis au moins 10 ans.

5) Le tapissier : des connaissances et un savoir-faire

Si le CAP n’est pas obligatoire,


il faut par contre présenter des qualités (ou les développer) essentielles à la pratique du métier de tapissier. Des connaissances techniques, mais aussi théoriques sont indispensables.

– Avant tout, il faut de la passion ! Ce métier est à la fois celui de l’artisan et de l’artiste.

– Tu dois être créative, avoir une sensibilité artistique et le sens de l’esthétique. Pour cela, il faudra potasser des livres d’histoires de l’art, te former aux différents styles des meubles, connaitre les tissus (composition, noms, entretien, utilisations, etc.), etc.

Manuelle, habile, tu es adroite de tes mains et maitrises les techniques de réfection de siège : sanglage, guindage, mise en crin, mise en forme de la garniture, etc. Il faut également avoir de la force physique, car tu devras parfois manier des meubles lourds.

La patience est obligatoire pour travailler soigneusement et précisément.

Le sens du contact est indispensable si tu ouvres ton propre atelier. Tu dois arriver à te faire connaitre auprès de tes futurs clients, mais aussi les fidéliser et tout faire pour qu’ils parlent de toi à leur entourage.

6) La formation n’est pas tout !

Tu maitrises toutes les ficelles de la réfection de fauteuil, tu as en poche ton CAP ou pas ! Si tu désires monter ton propre atelier, il va falloir mettre la gomme pour te faire connaitre. Et réjouis-toi, de nombreux outils t’aident à le faire. À toi de les découvrir et de décider ceux qui te conviennent le mieux et qui répondent le plus à tes besoins.

– Tout d’abord, tu n’échappes plus à la nécessité d’avoir un site web d’une part et bien référencé, d’autre part ! Ta présence sur le Net est indispensable et pour que les futurs clients te trouvent, il faut qu’il fasse partie des premiers visibles sur les moteurs de recherche. Partages-y ta passion, écris des articles, postes-y des créations. Fais-le vivre, et Google te le rendra !

Les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, YouTube, etc.) sont aussi tes amis. Là également, donne envie aux gens de venir te voir et de te confier leurs fauteuils. Photos, vidéos, expériences, humeurs, contenus rédactionnels, etc. Multiplie les médias !

Ces supports numériques te permettent de montrer ton expertise et de toucher des clients bien au-delà de ton secteur géographique.

Par ailleurs, pour rencontrer des gens en chair et en os, il faut se rapprocher des professionnels qui ont potentiellement besoin de tes services, mais aussi ouvrir ton atelier au public.

Tu as décidé de te lancer ? Tu aimerais découvrir la tapisserie de siège ou devenir tapissier ? Tu veux participer à mes stages pour te perfectionner ? Pour en savoir plus sur ma méthode, voyons ensemble ton projet et les solutions les plus adaptées à tes attentes. Je te parlerais du suivi quotidien que je propose, des coaching privés et des coaching de groupe, des masterclass et de l’accès illimité à la plateforme pour poser tes questions 24 h/24, etc. Ton programme sera personnalisé !

Vous voulez vous lancer dans la tapisserie de siège ?

Je vous ai préparé un atelier en 4 étapes pour sonder votre projet !

C'est OFFERT !!


193 vues