Rechercher
  • Cécile Mairet

Besoin d’un nouveau meuble ? As-tu pensé au seconde main ?

Mis à jour : mars 17


Réduire sa consommation, acheter plus responsable, privilégier les produits locaux, etc. Ce n’est plus seulement tendance, mais nécessaire. Si tu as besoin d’un nouveau fauteuil ou d'un canapé, jette un œil aux produits seconde main ou autrement dit d’occasion. Ils ont de nombreux avantages et séduisent de plus en plus de consommateurs, mais également des créateurs et des distributeurs. Voici quelques conseils pour redonner du sens à tes achats et dénicher des perles !



Pourquoi se tourner vers le seconde main ? Il y a mille-et-une raisons d’acheter du mobilier en seconde main, et tout autre objet d’ailleurs comme de la déco, mais aussi de l’électroménager ou des vêtements !


1) Tu vas faire des économies


Un produit d’occasion est souvent moins cher. Tu vas pouvoir t’offrir des meubles que tu ne trouverais pas au même prix neuf ! Et à prix égal, tu auras de la meilleure qualité. Mais attention, compare un peu les tarifs affichés, fais du repérage pour acheter au bon prix. Comme le seconde main est à la mode, il est aussi possible de tomber sur des meubles surévalués. Jette un œil en bas de l’article pour lire nos astuces pour s’y retrouver.

2) C’est un vrai geste écologique et citoyen


Fabrication, transport, recyclage, etc. La réalisation d’un canapé ou d’un fauteuil neuf exige l’utilisation de matières premières, d’énergies et émet du gaz à effet de serre. Si tu achètes un meuble de seconde main, tu optes pour un produit qui existe déjà. Il ne va pas devenir un déchet, son empreinte carbone diminue. Ton geste est écologique, tu participes à l’économie circulaire. Par ailleurs, le bois de certains meubles neufs n’est pas issu de forêts gérées durablement (labélisé FSC ou PEFC). Au moins, avec ton fauteuil d’occasion tu ne contribues pas à la déforestation et participes à la préservation des écosystèmes et à une économie des ressources.


3) Ton meuble est plus sain


La plupart des meubles issus de grandes enseignes spécialisées ou de la grande distribution sont fabriqués à base de panneaux de bois reconstitués (contreplaqué, aggloméré, MDF, etc.) Ils contiennent des colles, sont parfois recouverts de stratifiés, de peintures, de vernis, etc. Tout ceci diffuse plus ou moins longtemps des vapeurs de solvants en plus ou moins forte concentration. Ces COV (Composés Organiques Volatils) sont nocifs pour la santé comme le formaldéhyde. Les tissus et mousses des canapés peuvent contenir également de nombreux produits chimiques. Si tu achètes un tel meuble, mais version seconde main, il aura eu le temps de se stabiliser. Il n’émettra plus ou très peu de substances toxiques. Si tu optes pour un meuble massif, la question ne se pose pas. Attention cependant, certains meubles d’occasion, notamment ceux qui sont relookés, ont pu subir des traitements, être vernis ou repeints. Renseigne-toi auprès du vendeur.


4) Tu fais le choix d’un meuble qui a une âme


Le meuble que tu vas trouver dans une brocante ou dans un magasin d’économie sociale, a sa propre histoire. D’ailleurs, je ne sais pas toi, mais quand on se promène dans ces endroits on a souvent des coups de cœur pour un meuble qui nous parle plus qu’un autre. Une jolie armoire peinte, une table patinée, un fauteuil qui raconte une histoire. Ici, on est loin des meubles fabriqués à la chaine qui n’évoquent plus rien à personne ! La vie de ton meuble avant toi, ta quête de celui-ci, tout ceci va être source d’attachement. Tu n’auras plus du tout envie de le jeter et si ton goût évolue, tu voudras le transmettre ou le revendre. Tu offres une nouvelle vie à ton achat, et lui permettre de continuer son chemin après toi !


5) C’est l’occasion de trouver une pièce unique


Fini les meubles que tout le monde a dans son salon. Trouver un fauteuil, une table ou des chaises en seconde main te permet d’avoir des pièces uniques. Elles peuvent avoir un style rétro, classique ou autre. Tu en trouveras pour tous les goûts. Bref, il y a de fortes chances qu’elles soient tendance ou le deviennent ! Certains meubles seconde main sont laissés en état, d’autres sont remis au gout du jour par le revendeur.


6) C’est le moment d’être solidaire


Si tu achètes ton meuble d’occasion dans un magasin d’économie sociale, un Emmaüs ou autre recycleries, tu soutiens tout un réseau de collecte, de réparation et de revente. Ces organisations génèrent de l’emploi, et permettent souvent la réinsertion de personnes en difficulté. Leurs recettes peuvent être injectées dans le financement de projets sociaux.


7) Tu prends conscience de ton achat


Quand on cherche un meuble d’occasion, il faut parfois attendre avant de le trouver. Ce temps te permet de prendre conscience de tes réels besoins. L’achat ne se fait pas compulsivement comme dans un magasin où tout est conçu pour pousser à la consommation ! Tu acquiers juste ce qu’il te faut, et pas des milliers de trucs inutiles !



8) Tu as des réticences ?


Odeurs, saletés, etc. On a parfois des aprioris sur les objets d’occasions. Il est vrai que souvent, quand on rentre dans une friperie, le fumet n’est pas très agréable. En ce qui concerne les meubles, l’approche n’est pas la même. Une armoire, une commode peuvent sentir un peu le renfermé, mais une fois aérées, elles seront comme neuves. Tu peux par contre voir avec le revendeur si le meuble a été traité contre les vers à bois. Et avant de l’installer chez toi, prends un chiffon doux imbibé d’eau savonneuse et nettoie-le. Peut-être faudra-t-il le poncer ou mettre une couche d’huile protectrice ou de vernis.

En ce qui concerne les canapés ou tout meuble rembourré, il est bon de le nettoyer également avant de le placer chez toi. Tu pourras passer un coup d’aspirateur dans tous les recoins, puis désinfecter avec un produit naturel pour tissu d’ameublement. Il est possible aussi d’y vaporiser un insecticide naturel à base d‘huiles essentielles, par exemple.

Pour les odeurs, le bicarbonate de soude est la solution. Saupoudre généreusement les tissus, laisse-le reposer plusieurs heures, et ressors l’aspirateur !


9) Comment s'y prendre pour acheter du seconde main ?


Tout est une question de réflexe et d'imagination. Tu as besoin d’un meuble télé ? Ne cours pas dans une grande enseigne de décoration, regarde d’abord sur le circuit de l’occasion. Une vieille table basse peut très bien faire le job. Si tu ne veux pas te déplacer, tu auras déjà une tendance sur le net ! Puis, mène une petite enquête. Compare les prix, et si tu trouves que le prix proposé n’est pas très intéressant, tu peux négocier ! C’est le grand atout de l’occasion !

Si c’est un particulier qui vend le meuble, va le voir avant d’acheter. Si c’est une armoire par exemple, il faut que tu la voies montée. Le bois est une matière vivante qui se déforme. Tu peux ne plus pouvoir monter ton armoire si elle a été trop longtemps laissée démontée dans un endroit humide. En voyant le meuble, tu pourras aussi mieux appréhender sa taille et ses proportions.


En ce sens, privilégie les achats locaux. Sur le Net, tu peux également chercher ce qui est disponible autour de chez toi. Tu économises ainsi les frais de port et surtout tu n’auras pas de mauvaises surprises à la réception !


10 ) Où trouver du meuble de seconde main ?


La consommation de seconde main étant tendance, les lieux de vente ne manquent pas. Certains magasins existent depuis toujours, d’autres sont plus récents.


– Emmaüs

Créée par l’Abbé Pierre, la fondation Emmaüs favorise l’insertion par le travail. Elle est LA référence en matière d’occasion. En achetant dans ces lieux, tu fais des affaires tout en œuvrant pour la communauté.

Dans le même esprit, on trouve de plus en plus de magasins d’économie sociale.


– Les brocantes, les dépôts-ventes ou les vide-greniers


Avec le printemps et l’été, les beaux jours pointent leur nez et les vide-greniers déploient leurs étals près de chez toi. C’est le moment d’y jeter un œil. Si tu es lève tard, tu vas peut-être arriver après la bataille. Les pièces intéressantes partent tôt !

Les brocantes sont également à visiter. N’hésite pas à négocier.


– Au coin de la rue


Souvent, au détour d’un trottoir on peut trouver des perles ! Même à la déchetterie l’autre jour je suis tombée sur de magnifiques plaques émaillées. Bon, on n’est pas sensé sortir de là des objets... Il est vrai que les gens jettent parfois des choses très belles en super état ou qui méritent d’être restaurées.


– En ligne


LeBoncoin, eBay, ou des sites spécialisés d’occasion regorgent d’annonces. Sur Facebook Market tu peux également trouver des affaires. Même Emmaüs dispose désormais de son propre site web. Le paiement y est sécurisé et la livraison possible.



Tu es convaincu par tous les avantages du seconde main ? Tu as envie de te rendre dès ce weekend dans les brocantes ou les dépôts-ventes ou parcourir le web ? Si tu devais porter ton dévolu sur un fauteuil dont l’assise ou la tapisserie n’est pas en bon état, ne t’arrête pas en si bon chemin. Tu peux très bien le confier à un tapissier avec qui tu choisiras le tissu de tes rêves, ou pourquoi pas en profiter pour t’y mettre toute seule. Tu verras, opter pour le second main c’est un vrai engagement qui fait du bien à la planète et aussi à toi !








72 vues0 commentaire

Mon BÔ Fauteuil est 

Organisme de formation référencé sous le numéro 44670661467,

et conforme aux critères qualité Pole Emploi